Critique : Voyage au centre de la Terre 2 : L’île mystérieuse

Suite de Voyage au centre de la terre, film que je n’ai pas vu, Voyage au centre de la Terre 2 : L’île mystérieuse (Journey 2 en V.O., c’est plus court) raconte l’histoire de Sean Anderson, ado fan de Jules Verne, tout comme son grand père ayant disparu. Il capte un message codé, le déchifre en et trouve l’île mystérieuse décrite dans le roman éponyme, et deux autres romans (l’île au trésor et Guilliver). Tout ça en 5 min avec son beau-père ancien navi et musclé a en faire pâlir Schwarzenegger. Dès le départ, le scénario est aussi fin que le jeu d’acteur de …. De pratiquement tous les acteurs, mis à part Michael Caine (l’acteur fétiche du cultissime Christopher Nolan) ! Ainsi le beau-père (Dwayne Johnson) est une montagne de muscle plein de bons sentiments, Sean Anderson un ado bien cliché gavé du monde entier, le chauffeur d’hélico (Josh Hutcherson) à l’humour potache n’esquisse pas le moindre sourire à part aux bambins peuplant la salle de cinéma et sa fille, star de Disney et dont le seul rôle mémorable est Blondie dans Sucker Punch ne sert que de figuration. Scénario mauvais, acteurs l’étant tout autant, humour potache … Mais (oui il y a un “mais”) le film n’est pas si mauvais que l’on pourrai le croire, je vous assure. Car le film, disposant d’un budget confortable de 110 000 000 $, est accompagné d’effets numériques convaincants et affublé d’une 3D assez réussie. Car le film est tourné entièrement en 3D, et même si on compte peu d’effet de jaillissement, la profondeur est assez bien gérée (mais quand même inférieur à celle de Transformers 3, faut pas rêver ^^), participant au charisme de l’île.

Je ne vais pas tourner autour du pot :  Journey 2 est un blockbuster divertissant, souffrant de nombreux défauts. Mais si malgré ces dernier, vous avez envie de vous détendre 1h30, alors le film rempli bien son rôle ^^