Critique BluRay : Ip Man

Pour tout vous avouer, j’ai découvert Ip Man il y a moins d’un mois, et je viens a peine d’acquérir le coffret de Ip Man 1 & 2. Mais quelle claque ! Ouvrons le bal des tests Blu Ray avec Ip Man : La légende du grand maître !

Critique artistique :

Ip Man (dire Hip Man) n’était pas n’importe qui : en effet, le film se base sur une histoire vraie, celle du grand maître du Wing Chun, du grand maître de Bruce Lee !

Ip menait un vie tranquille avec sa femme et son fils à Foshan, ville de Chine réputée pour ses nombreuses écoles d’Arts Martiaux, affrontant régulièrement des adversaires prétentieux, les écrasant toujours du petit doigt (c’est une image bien sûr, il préfère les plumeaux ^^). Mais lorsqu’en 1937 le Japon envahi la Chine, il est obligé de travailler et de participer a des combats contre des Japs’ pour gagner ça vie.

Je vous vois vous dire « Bah ce n’est qu’un film d’Arts Martiaux », mais non, c’est LE film Hong-Kongais de ces dernières années ! Pourquoi ? Tout simplement car, contrairement a Tigre et Dragon où les personnages flottent, les combats font « réalistes » et utilisent peu de câbles : les acteurs pratiquent vraiment l’art du Wing Chun, boxe du sud de la Chine et ça se ressent ! Hormis quelques acteurs un peu « justes » dans leurs rôles, mais d’un niveau largement supérieur à Big Boss de Bruce Lee (en même temps faire pire s’avère dur…), les personnages principaux sont bien joués, et attachants : Donnie Yen est parfait dans le rôle d’Ip Man, il est simple et on ne peut plus classe, la classe naturelle, où il n’a pas besoin d’en faire des tonnes.

Le film est bien réalisé et parfaitement chorégraphié par Sammo Hung : les plans ne font pas que changer lors des scènes de combats. Certaines sont vraiment impressionnantes : 10 contre 1, combat au plumeau (oui j’ai adoré ce passage ^^) … L’affrontement final est impeccable, dur, émotif. Côté musique, on a du grand classique de ce genre de film : percussions et instruments, ce qui donne un résultat « mi-chinois mi-épique », comme dirait ce bon vieux Cariboull. De plus, ce qui est bien dans un film d’Arts Martiaux, le scénario est loin d’être un prétexte pour enchaîner les combats.

Passons aux points faibles : hormis le jeu de de certains acteurs, auquel on s’habitue étrangement, le film souffre d’un patriotisme exagéré, par exemple comme Dieu dans Armageddon, que l’on peut résumer « Ip Man défonce ces saligauds de Japonais, c’est un héros ! ».

Bref, un très bon film, à voir si vous êtes fan de belles chorégraphies ou tout simplement de bons divertissements.

Critique technique du Blu-Ray :

Tournage : Argentique, 35 mm

Ici, on a vu mieux, mais le film reste beau en HD, malgré un grain très (trop ?) présent. Par exemple, lors des scènes sombres, on en bouffe si on est trop près de la TV … Côté son, même si je ne possède pas un home cinéma de malade, loin de là, la piste en DTS-HD reste claire et les basses explosent lors des combats. On n’a le droit qu’à la VF ou à la VOST.

Côté bonus, en plus des bandes annonces, entre le making-of de 14min et les interviews des acteurs, on a du « allez-voir Ip Man, et vive le reste de l’équipe » à tout bout de champ. Pas très folichon donc. Des secrets de tournages courts nous en apprennent un peu plus sur la manufacture de coton et la rue des Arts-Martiaux de Foshan. En dernier, nous avons droits à de ridicules scènes coupés de quelques secondes comme Ip Man faisant du vélo …

Mais le pire, The icing on the cake, c’est que tous ces beaux bonus sont en SD. Mais attention, pas la SD des DVD, la SD de la télé de la chambre à grand-mère !

Vous l’aurez compris, c’est une grosse déception de ce côté là.

N’hésitez pas à commenter, follower, aimer, partager et nous donner votre avis !