[critique] Wipeout 2048

Et voilà, j’ai fait le tour de Wipeout (mon premier jeu Vita) avant de commencer le test, je tiens à préciser que ce n’est que mon deuxième jeu de la série je ne suis donc pas un “connaisseur”.

Ne dérogeant pas à la règle, un Wipeout accompagne la nouvelle console de Sony pour son lancement. Cet opus ce déroule avant les autres de la série, quand les vaisseaux antigraves commençaient à peine à faire rugir leurs moteurs.

Quand j’ai lancé le jeu, la cinématique d’intro m’a juste scotché de par sa qualité d’image hallucinante donnant un magnifique exemple de l’utilisation du magnifique écran OLED.

Une fois le jeu lancé, la première chose  interpellant est le temps de chargement, vraiment long (plus ou moins 1min par course) si c’est amplement supportable cela peut un peu gâcher l’aspect “portable” (j’ai deux minutes à patienter, je lance un course pour attendre etc…).

Mais une fois en course je suis resté béat d’admiration devant la qualité exceptionnelle des graphismes, vraiment, c’est presque équivalent aux jeux que l’on peut trouver sur consoles de salon. Il y a une multitude de détails affichés et les effets de lumières sont magnifiques. De plus l’animation est ultra-fluide et je n’ai jamais eu de ralentissements ou de baisse de frame-rate ce qui est quand même important pour un jeu si “rapide”.

Même si cet épisode est en quelque sorte une pré-quelle pour la série, le concept est inchangé et on se retrouve encore propulsé à des vitesses hallucinantes sur des circuits un peu plus urbanisés et moins futuristes que d’habitude.

On retrouve les bases de la séries, avec sur les circuits des pavés d’armes offensives et défensives, et des “accélérateurs” si chers à la série.


En jaune les pavés d'armes défensives, en vert les défensives.

Les circuits sont justes géniaux, et les tracés bien pensés, il y aura plusieurs chemins possibles dans le même circuit et certaines courses seront décoiffantes.


Le gameplay fait donc honneur à la série, bien qu’il ne change pas grand chose c’est quelque chose de formidable d’avoir un jeu de course si réussi partout avec soi.La campagne solo est composée de 3 saisons qui sont assez rapides à faire, se terminant par une épreuve plus longue que les autres que l’on devra réussir absolument pour passer aux saisons suivantes. Dans chaque saison il y a des épreuves secondaire aboutissant sur des coupes et autres réjouissances. Pour chaque course il y a deux moyen d’obtenir l’épreuve : le pass normal qui donne le droit de passer à l’épreuve suivante et le passe élite (réussir l’épreuve avec des objectifs plus exigent que le pass normal, ce qui dans les coupes donne souvent lieu à des trophés. Si vous parcourez la campagne solo en ligne droite, elle ne durera pas vraiment longtemps (entre 3 et 5 heures selon votre talent) mais en cherchant à obtenir le maximum de pass élite vous pourrez en profiter un bon bout de temps.

Il ya plusieurs modes de jeux utilisant chaque sortes de vaisseaux (vaisseaux de maniabilité, vitesse et combat).Un mode mutli est également présent et très complet ou une vingtaine de séries d’épreuves (composé de cinq courses je crois) sont présentes avec encore une fois les différents pass.Bref, si on se contente de finir le solo il n’y en a pas pour longtemps, mais pour explorer le jeu totalement il vous faudra du temps.De plus le jeu met un aspect communautaire très en avant avec pendant les temps de chargement pour chaque course, les scores que vos amis ont fait, et les records mondiaux.

Je vais finir par la prise en main, il y en a 3 : une par défault qui est très confortable, celle des anciens Wipeout et une toute nouvelle exploitant le tactile et l’accéléromètre qui est juste injouable.

Pour résumer le jeu est un vrai plaisir à jouer, et à mes yeux le meilleur jeu Vita (bien qu’il n’exploite pas toutes ces nouvelles fonctionnalités).

Note : 18/20