Vers une évolution de nos supports de jeux ?

Entre tablettes/smartphones, cloud gaming et dématérialisé, beaucoup craignent que nos bonnes petites habitudes de jeux changent au détriment de nos vieilles consoles. Simple chimère ou véritable révolution ? La vérité est certainement entre les deux. Petite analyse pour vous permettre d’y voir plus clair.

Pour cette première partie je vais vous parler d’une des évolutions majeures qui devraient arriver et qui inquiète beaucoup de joueurs traditionnels sans que pour autant elle se profile comme un tueuse de console : le dématérialisé (je ne parle du dématérialisé sur console et PC seulement pour l’instant et donc pas du marché tablettes/smartphones), en effet au vu des stratégies marketing de tous les constructeurs et éditeurs il semble évident que le dématérialisé est bel et bien en marche, et pour cause, les avantages pour eux n’étant pas moindres : distribution bien moins chère, fin du si mal vu marché d’occasion, bénéfices plus importants pour les développeurs, et j’en passe… Beaucoup de signes montrent que petit à petit le marché évolue bel et bien vers le digital : les jeux AAA sortent parallèlement en boites et digital, les DLC inondent le marché, les exclues XBLA/PSN se multiplient, autant de signes qui ne trompent pas. Les gamers  ne sont pourtant pas prêts à effectuer ce changement comme le démontrent le cuisant échec de la PSP Go, les indignations envers les DLCs et les “pass online”, et on ne peut que les comprendre ! Entre adeptes du marché d’occasion (permettant bien des affaires), collecteurs inconditionnés et tout simplement les gamers traditionnels aimant avoir une boite et un livret, le dématérialisé peine à séduire les consoleux.

Sur PC pourtant la donne n’est pas la même et le dématérialisé occupe un grosse place du marché, notamment grâce au très connu Steam de Valve. La raison de cette réussite est toute simple : Steam ne prend pas les gamers pour des pigeons et propose beaucoup de très bonnes affaires. Si le marché doit réellement changer sur consoles sans que les gamers ne se révoltent, il faut tout simplement que les constructeurs arrêtent de ne penser qu’aux bénéfices, mais un peu plus aux clients et qu’ils proposent des tarifs bien plus attractifs qu’en boites. Un changement évident, mais qui prend du temps… Pourtant la pilule passerait avec bien plus de facilité. Malgré cela il restera un problème majeur pour les constructeurs qui risquent fortement de se faire boycotter par les distributeurs, ceci ne se faisant pas de bénéfices sur leurs consoles à long termes (étant donné qu’il ne pourront plus vendre de jeux que ce soit en neuf ou occasion), il faudra donc trouver une solution à l’amiable entre revendeurs et constructeur. A titre personnel, je pense que il reste un peu de temps (de répit ?) avant que l’industrie passe au tout-dématérialisé, on pourra assister avant (certainement sur la prochaine génération) à la cohabitation des marchés, les jeux sortiront presque tous en digital et numérique (comme l’a annoncé Nintendo pour sa Wii U) avant que les boites disparaissent entièrement.

Le tout dématérialisé semble donc bel et bien en marche, mais il faudra un effort de l’industrie pour tenter les gamers et trouver un terrain d’entente avec les revendeurs, et cela prendra vraisemblablement un petit bout de temps.