[Critique BluRay] : La communauté de l’anneau (version longue)

Il y en a pas tant que ça, des sagas marquant leur temps, et avec tant de qualités. Car il y a souvent un épisode décevant, voir plusieurs : ne parlons pas de Matrix Reloaded / Revolutions. Ou de La menace Fantôme. Certaines sagas n’ont même qu’un seul épisode relevant du chef d’oeuvre : Le Huitième Passager est pour moi bien meilleur que Aliens (après chacun ses goûts hein, je préfère Scott à Jeunet …) Et Le Seigneur des Anneaux est une trilogie qui, en plus d’avoir marquée son époque, est quasi parfaite.

Rappel : Ceci est le test de la version longue faisant partie du coffret 6 BR / 9 DVD, non de la version courte dont l’image a beaucoup été critiquée (et pas en bien …).

Critique Artistique : Quand on finit les 600 pages que possède La Communauté de l’anneau, on sait avoir vécu une grande aventure et on a tout de suite envie de lire la suite. Mais le livre comporte énormément de descriptions et de longueurs, et donc est difficilement adaptable sur grand écran … Et c’est là que Peter Jackson ne tombe pas dans le piège et émet une prouesse : il n’adapte pas le livre tel quel, l’adapte à sa façon tout en restant fidèle à Tolkien.  Ainsi chaque fan adorera, chaque cinéphile aussi, et même le public en général. Et tout comme J.R.R., le réalisateur kiwi a créé un monde cohérent : si vous croisez un hobbit après la séance, vous ne serait même pas étonné. L’histoire, tout le monde la connait : Frodon, un hobbit, doit détruire l’Anneau Unique, objet maléfique de Sauron pouvant assurer à ce dernier la conquête de la Terre du Milieu. Scénario mythique, parfaitement adapté pour le cinéma, qui prend une face encore plus épique que dans les romans ; moult rebondissements sont à prévoir, dans un film réussissant avec brio à mélanger plusieurs styles.

Bon maintenant passons à la vrai critique et arrêtons d’idolâtrer le film, citons ses points faibles ! Oh mais attendez … Lesquels ? Difficile d’en citer, tellement ils sont rares … Parlons des points forts alors ! Les acteurs, tout d’abord. Frodon, Sam, Pippin et Merry sont parfaits, Gandalf est Ian Mckellen .. ou le contraire, Gimli ressemble à Gimli, Aragorn est lui aussi parfait, Legolas est bien joué (je ne suis pas fan de Bloom donc…), Boromir est excellent, les elfes aussi sont réussis … Bref que du bon ! Niveau réalisation on tutoie la perfection : là ou en livre il m’avait semblé un peu long, la version longue me parait courte. Pas de temps mort, même dans les plans de marche. Des scènes cultes pour le 7e Art ( euh … Tout !), même s’il faut avouer que quelques effets ont un peu vieillit (surtout quelques créatures en numériques) alors que d’autres … Pas du tout ! Que ce soit les scènes de combat, avec des soldats a pertes de vue, ou la taille des hobbits étonnante (voir la section “bonus”), le film garde sa splendeur.

De plus, qui dit univers cohérent dit équipe technique qui assure derrière. Cette équipe, c’est Weta Workshop. Et celle-là, elle assure ! Ainsi la HD ne révèle aucun défaut (ou en tout cas je ne les ai pas vus) de prothèse, d’armure en plastoc ou de tout autre maquillage qui sent pas très bon. L’équipe a accompli un travail titanesque, des éléments précédents aux maquettes en tout genre, rendant le film encore plus crédible. Merci les bonus pour ce paragraphe.

Et bien sûr, film épique dit musique qui l’est. Bref, un mot ? Magnifique. Pas besoin d’en dire plus. Car dès le début, “Concernig Hobbits” nous met dans le bain ! Bon, je conclus cette partie “artistique” avec les combats, surtout celui de la fin, impressionnant et aussi épique que La Chanson de Roland. Enfin ce n’est pas un très bon exemple, vu son taux d’ennui relativement élevé !

Bref, immanquable.

Critique Technique : 

Tournage : Argentique 35mm

Format : 2.35

Pistes Son : VO & VF en DTS HD MA 6.1

Débit moyen : 35 à 40 Mbps

Alors côté technique, la Communauté de l’Anneau en version longue envoie (contrairement à la version courte) du très très lourd ! Côté image ou son, rien à critiquer !

Côté image, on a droit à une image merveilleusement … magnifique ! Le rendu n’est pas du tout “lissé”, on a droit à du grain donnant une image très “cinéma” au film, contrairement à un certains Lucas qui a poussé le bouton “réducteur de bruit” un peu trop fort, ainsi vous n’échapperez pas aux images sombres un peu granuleuses, auxquelles nous sommes de moins en moins habitués ! Mais on peut aussi noter une colorimétrie revue (comme vous pouvez le voir ici), et des images “parfaites” dans le sens ou la péloche est im-pec-cable ! Dommage qu’à quelques passages (vers la Moria si mes souvenirs sont bons) la définition n’est plus aussi belle que lors de précédents plans. Mais c’est normal, c’est le prix à payer d’une captation argentique aussi “parfaite” dans le sens où ses défauts (et ses qualités) sont restés tels quel. Donc ça ne vient pas du transfert ou du master mais de l’image originale. On peut en conclure que c’est un sans faute côté image ! On comprend mieux la nécessite du film d’être stocké sur 2 BluRay double couche … 

D’ailleurs côté son aussi, la galette assure. Du DTS HD Master Audio 6.1 pour la VF et la VO, what else ? Surtout lorsque le son est aussi clair et précis … Et encore je n’ai pas de matériel extraordinaire (ça viendra …) !

Bon finissons avec les bonus. Et là, on a du lourd, du très très lourd Michel. Environ 8h de reportages étalés sur 3 DVD (ce qui n’est pas dramatique étant donné que ce sont les même que ceux de la version longue en DVD), et ce sur chaque film ! Ainsi des interview des acteurs aux équipes de Weta Workshop / Digital, de la pré-production à la salle de montage, vous n’échapperez à rien ! Surtout qu’il y en a des choses à voir sur un aussi gros film, ainsi vous pourrez placer des anecdotes  comme Il y avait 1800 paires de pieds rien que pour les 4 héros Hobbits durant le tournage, ça fait classe dans un repas. Heureusement  que l’on peut visionner tout les reportages d’un seul coup sans passer par le menu … Vous trouverez en plus des storyboards commenté, et 4 commentaires audio différents sur les deux BluRay du film !  Bref, des heures de reportages extrêmement intéressants et incontournables …

Verdict : LE BluRay à posséder et à consommer sans modération !