E3 2013, ce que j’en retiens

L’E3 2013 ferme ses portes, un salon qui une fois de plus nous aura apporté son  lot de surprises et de joies, mais également de déceptions. Petit panorama de ce que j’en retiens et également mes avis quant à la Xbox One et la PS4.

Cette édition promettait une semaine vidéo-ludique totalement folle, car ce n’était pas n’importe laquelle, il s’agissait d’un E3 “next-gen”, nous permettant de découvrir les prochaines consoles afin, pour les plus fins (quelle rime !), de déceler un supposé “futur gagnant de la next-gen” et de vérifier au passage la température de l’univers vidéo-ludique. Forcément avec de telles promesses, tous les gamers attendaient au tournant du lourd, des AAA mais également des jeux originaux et rafraîchissants, pour sortir de la routine et du manque de nouvelles expériences de ces laborieuses dernières années de la “current-gen”.

Heureusement, les constructeurs ont tapé du poing sur la table et on su nous allécher avec une bonne grosse flopées de gros jeux et d’exclusivités dévoilées (ou simplement plus amplement montrées) durant leurs conférences. D’ailleurs, les 2 conférences étaient, à mes yeux, très réussies. On a en effet pu assister, à un très joli duel à distance, que Microsoft à entamé, et de forte belle manière. Car Microsoft était dans une très mauvaise position, la faute, à sa communication, ses choix sur le marché de l’occasion et la connection internet obligatoire qui firent de la première présentation de la Xbox One un fiasco total. Mais, après une conférence menée de main de maître par le géant Américain où furent dévoilés des jeux très prometteurs (Titanfall, Killer Instinct, Dead Rising 3 etc..) la plupart des gamers étaient pour la plupart reconquis, malgré le petit coup dur final, le prix de 499euros.

Mais, Sony à, une nouvelle fois pris la tête dans ce duel grâce, tout simplement à l’annonce qu’ils ne toucheraient pas le model de consommation actuelle de jeux. Cette simple annonce (qui par ailleurs n’est même pas une annonce étant donné qu’il n’y a rien de “nouveau”), couplée au prix de la PS4 sans le PSeye de 399euros, à changé la donne pour une bonne partie des gamers, qui ne cessent depuis de scander leur amour à Sony sur le net. Pourtant, si l’on met de côté cette annonce, la conf’ de Microsoft, était bien meilleure. Le géant Américain ayant dans les poches plus de grosses exclues montrées avec du concret (du gameplay et non pas un simple trailer) que son rival, je pense par exemple au nerveux Titanfall, au magnifique Ryse (qui s’annonce par contre horrible d’un point de vu du gameplay), au come-back de Killer Instinct, à l’impressionnant Dead Rising 3 et au somptueux Minecraft : Xbox One Edition qui sont les jeux qui m’ont vraiment fait de l’oeil. Du côté de Sony, seulement 2 exclues (qui se sont montrées avec du gameplay) ont l’air d’être réellement intéressantes :  le nouveau Infamous (personnellement je ne suis pas vraiment fan de cette licence, mais Infamous 2 était apparemment un très bon jeu) et bien sûr Killzone : Shadow Fall qui m’a réellement impressionné, d’ailleurs voici  un petit comparatif par Gamekult des exclues des 2 côtés :

e3-2013-ps4-vs-xbox-one-le-recap-des-jeux-ME3050154511_2

Les deux jeux m’ayant le plus attirés sur l’ensemble de ce salon sont finalement Titanfall et Destiny. Titanfall m’a clairement bluffé grâce à son gameplay extrêmement nerveux, avec des déplacements dynamiques et des graphismes magnifiques, le tout doit rendre juste extrêmement bien en multijoueur et il me tarde de l’essayer. Destiny lui aussi s’est démarqué à mes yeux, grâce à sa proposition de coupler “MMO” (vraiment entre guillemets) et FPS, d’autant plus qu’une fois encore d’un point de vu technique le soft assure le spectacle, mais également car l’univers à l’air réellement séduisant, avec une patte artistique et un chara-design qui me plaisent bien. Je n’oublis pas non plus The Division, grâce auquel Ubisoft s’est encore une fois démarqué, mais j’attends encore d’en voir plus.

J’ai fais récemment un constat, assez rigolo qui est que tout le monde râle sur la connection internet obligatoire de Microsoft (qui est en effet un problème j’en suis d’accord) mais que en parallèle quasiment tous les jeux acclamés sont des jeux où l’intérêt réside dans le multijoueur. Paradoxe ?

Sinon, pour ce qui est de mon choix personnel entre la PS4 et la Xbox One, je ne sais pas encore, car j’ai d’un côté la promesse de jeux qui m’intéressent énormément (Xbox One), une manette qui à l’air simplement d’excellente qualité, la promesse de 300 000 serveurs pour le Live mais également un Kinect obligatoire rendant le prix de la console trop élevé et un reniement du marché de l’occasion, que j’affectionne tout particulièrement (la connection obligatoire j’en ai par contre personnellement rien a carrer). Et de l’autre, j’ai peu de jeux qui m’intéressent (seulement The Order : 1886, dévoilé seulement avec un trailer et le nouveau Killzone) mais un respect du marché de l’occasion. De toute façon, je ne compte pas acheter une console “next-gen” cette fin d’année pour deux raisons : le prix, trop élevé (même pour celui de la PS4) et également car je désire constater l’évolution du marché et la réaction du grand publique lors des arrivées respectives sur le marché de ces 2 consoles, pour prendre assez de recul avant de faire un choix définitif.

Quoi qu’il en soit, on a eu cette année le droit à un très bon cru, avec énormément de AAA, nous laissant porter à croire que la “next-gen” a tout pour démarrer en beauté (par contre pour ce qui est de l’originalité pour faire de gros blockbusters, il faudra encore attendre) !